Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 20:50

Et oui, ça faisait longtemps que je n'en avais pas parlé!!!! Retour de Magua de la BRAFA et elle repart bientôt à Rochefort, retrouver l'univers de Cromwell qui expose à la Corderie Royale durant le mois de février (du 1 au 28 pour être plus précis!)

Expo Rochefort 5Donc voici une des deux affiches officielles de cette expo. Tant qu'à la sculpture, elle ne sera là-bas qu'à partir du 18 février (serait-ce le jour du vernissage?!!!). Ce sera la première fois que Cromwell et moi verrons les deux oeuvres réunies, ils ont eu du bol le public bruxellois, j'ai un peu hâte de vivre ce moment. Plaisir égoïste qui contribue à relever ce type de  défis, il ne faut pas oublier qu'au départ, c'est une histoire de " t'es pas cap' '"!!!

Magua Studio 22Et si tout roule bien, il y aura peut-être une autre surprise dans ce lieu. Mais c'est encore loin d'être gagné () Sinon, comme le chante the Elektrocution, ce sera "Somewhere Else"!!

 

Il faut surtout aller les voir en concert, s'ils passent près de chez vous. Encore vu vendredi soir dernier sur scène, au 106 à Rouen, et p***** que c'était bon!!! Enfin, là on est dans l'ordre du subjectif, mais c'est MON blog!!!

Pour finir,  Magua  est disponible en nouvel album photos.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fanny 08/02/2011 00:48


hey!
félicitation pour ta sculpture le dernier des mohicans! Elle est magnifique en tout cas!
Gros bisous.
à bientôt!
:)


Présentation

  • : Le blog de Lo*
  • Le blog de Lo*
  • : Sculptures métalliques Ferronnerie
  • Contact

[Cafard-naüm]:

 



Plus de 420 millions d’années nous séparent des arthropodes marins sortant des océans et peuplant peu à peu notre Terre.

Encore maintenant, 10 000 000 000 000 000 000 de corps segmentés, aux pattes articulées et à l’exosquelette coriace subsistent à nos côtés.

L’histoire humaine, de par ses systèmes politiques et communautaires, semble pouvoir être traduite en langage insektoïde. [CAFARD-NAÜM] pourrait ainsi, à travers l’allégorie des insectes, traiter une certaine perception de la réalité extérieure, où le choix des matériaux -déchets industriels de récupération- symboliserait une vision matérialiste pessimiste de notre environnement…

Mais avant tout, [CAFARD-NAUM] est une exposition grouillante, sonore et allumée. Une mise en espace « in situ » d’une multitude de spécimens d’insektes qui, à l’instar de leurs ancêtres, se déploient, s’adaptent à l’espace dans lequel ils évoluent..

Recherche