Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 20:56

Article ne me concernant nullement, mais comme je l'ai déjà dit, un blog n'est pas uniquement fait pour parler de soi. Voici une occasion de s'en mettre plein les oreilles et les yeux qui se présente.Je me fends de quelques lignes pour annoncer le concert d'un groupe dans lequel évolue une vieille caillasse!!

Cromwell, ne fait pas que dessiner et peindre, il se dérouille également les doigts en faisant du gros crin-crin sur sa guitare, entre autre au sein du trio La Bonne, La Brute et Le Truand (http://www.myspace.com/labonnelabruteetletruand)

Nous disons donc à la batterie, la Bonne alias Yo, à la basse, la Brute dit Taga et à la guitare et bien, c'est le truand!!!

Oui, bon d'accord, je vous l'accorde, ce n'est pas pleinement objectif, d'ailleurs, cela peut-il l'être en matière de goût et d'amitié!!

20-08-2011

En tout cas, que vous soyez punk à chien ou pas, que vous aimiez la disco, ou non, rendez-vous à leurs prochains concerts (si vous le pouvez et s'ils passent près de chez vous) car rien ne les arrêtera.....

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ged 15/10/2011 14:10


Hey Lo !
Ici Ged !!
Excellent, THE REYMONES (Reynald) est un pote !
Petit monde n'est-ce pas ?
A ce soir héhéhé
Ged


titoulaure 25/08/2011 14:49


Moi je suis pas punk (quoique;-)), j'ai plus de chien :-( et je suis d'accord sur le fait qu'en amitié et goût ...objectivité...whaou c'est 'achement beau ce que tu as écrit, ça pourrait faire un
texte pour Alias....arf,arf,arf....allez j'écoute La bonne, la brute et le truand et je sens que je vais aimer...objectivité????


Présentation

  • : Le blog de Lo*
  • Le blog de Lo*
  • : Sculptures métalliques Ferronnerie
  • Contact

[Cafard-naüm]:

 



Plus de 420 millions d’années nous séparent des arthropodes marins sortant des océans et peuplant peu à peu notre Terre.

Encore maintenant, 10 000 000 000 000 000 000 de corps segmentés, aux pattes articulées et à l’exosquelette coriace subsistent à nos côtés.

L’histoire humaine, de par ses systèmes politiques et communautaires, semble pouvoir être traduite en langage insektoïde. [CAFARD-NAÜM] pourrait ainsi, à travers l’allégorie des insectes, traiter une certaine perception de la réalité extérieure, où le choix des matériaux -déchets industriels de récupération- symboliserait une vision matérialiste pessimiste de notre environnement…

Mais avant tout, [CAFARD-NAUM] est une exposition grouillante, sonore et allumée. Une mise en espace « in situ » d’une multitude de spécimens d’insektes qui, à l’instar de leurs ancêtres, se déploient, s’adaptent à l’espace dans lequel ils évoluent..

Recherche