Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 21:18

Suite de l'article du 12/09/012: En cours.... et  élément de la pièce attribuée à "Le Truand". 

 

Diptyque-leTRUAND

 

Voilà, il aurait pu être juché sur un cactus, accroché à un lierre, mais suite à une peinture de Cromwell pour "SPEED BALL", on a décidé que le susnommé serait très bien sur cette défense antichar dit  hérisson hongrois. Le  vautour n'est pas prêt à s'envoler, c'est  loin d'être fini, encore beaucoup de choses à réaliser sur cette sculpture. Comme je l'ai écrit dans l'article précédent,c'est du lourd tout ça, littéralement.

Puisque je suis dans une thématique western, un peu de promo pour un spectacle du "THEATRE ELABORE" alliant théâtre, marionnette et manipulations. Cela se joue en terres nantaise, à COUËRON, fin février. Personnellement, je l'ai vu à AMIENS en octobre 012 et j'ai trouvé qu'il y avait pas mal de poésie au milieu des effets spéciaux, car ça aussi y'en a dedans!!

FLYWEB Cal à Couéron


Partager cet article

Repost 0

commentaires

NOG 09/02/2013 12:21

Ah ah ! J'adore ce choix musical pour accompagner cet article. Un de mes morceaux préféré, une de mes scène préférée. Et la caméra tourne, tourne, tourne de plus en plus vite tandis que le truand
cherche comme un dingue la tombe avec le magot. J'adooooore ! Et beau boulot au passage, et ça le fait bien la défense anti-char.

Présentation

  • : Le blog de Lo*
  • Le blog de Lo*
  • : Sculptures métalliques Ferronnerie
  • Contact

[Cafard-naüm]:

 



Plus de 420 millions d’années nous séparent des arthropodes marins sortant des océans et peuplant peu à peu notre Terre.

Encore maintenant, 10 000 000 000 000 000 000 de corps segmentés, aux pattes articulées et à l’exosquelette coriace subsistent à nos côtés.

L’histoire humaine, de par ses systèmes politiques et communautaires, semble pouvoir être traduite en langage insektoïde. [CAFARD-NAÜM] pourrait ainsi, à travers l’allégorie des insectes, traiter une certaine perception de la réalité extérieure, où le choix des matériaux -déchets industriels de récupération- symboliserait une vision matérialiste pessimiste de notre environnement…

Mais avant tout, [CAFARD-NAUM] est une exposition grouillante, sonore et allumée. Une mise en espace « in situ » d’une multitude de spécimens d’insektes qui, à l’instar de leurs ancêtres, se déploient, s’adaptent à l’espace dans lequel ils évoluent..

Recherche