Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 20:14

Donc installation de l'exposition au Camp Gourou avec, en plus des insektes et R'KINS, une mallette de Grigri, dont voici quelques examplaires en vignettes, mais que l'on peut retrouver dans l'album.

 

                                               061220121642061220121643061220121644

 

 

                                               071220121645071220121646071220121648

 

                                                      Grigri 0800201220121673Grigri 0801   

 

 

 

 

Un exercice de style pour les 20 ans du Gouzou. Cette sculpture est repartie avec Jace sous le soleil de la Réunion, je ferais bien pareil en ce moment!!!!

 

MG 0059MG 0098

 

                                                                231120121608231120121609231120121610

 

 

 

Je finis avec un p'tit Iggy Pop. Hommage à Denis LECLERC, un ami disparu en cette fin d'année. C'est une personne qui a énormément contribué à mon éducation culturelle (entre autre) à la fin de mon adolescence. Big Up aux étoiles!!

ETE 2011 047

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Thomas Leclerc 25/02/2013 14:38

salut Lo!

vraiment sympa ton blog. et merci pour le ptit Hommage pour Papa!

bisous Lo! à bientôt!

Présentation

  • : Le blog de Lo*
  • Le blog de Lo*
  • : Sculptures métalliques Ferronnerie
  • Contact

[Cafard-naüm]:

 



Plus de 420 millions d’années nous séparent des arthropodes marins sortant des océans et peuplant peu à peu notre Terre.

Encore maintenant, 10 000 000 000 000 000 000 de corps segmentés, aux pattes articulées et à l’exosquelette coriace subsistent à nos côtés.

L’histoire humaine, de par ses systèmes politiques et communautaires, semble pouvoir être traduite en langage insektoïde. [CAFARD-NAÜM] pourrait ainsi, à travers l’allégorie des insectes, traiter une certaine perception de la réalité extérieure, où le choix des matériaux -déchets industriels de récupération- symboliserait une vision matérialiste pessimiste de notre environnement…

Mais avant tout, [CAFARD-NAUM] est une exposition grouillante, sonore et allumée. Une mise en espace « in situ » d’une multitude de spécimens d’insektes qui, à l’instar de leurs ancêtres, se déploient, s’adaptent à l’espace dans lequel ils évoluent..

Recherche